Le micro contenu, petit mais costaud !


Effet de mode, le micro contenu est apparu avec Twitter afin de publier ses humeurs personnelles à tous les moments de la journée. Il est devenu une arme à ne pas négliger pour vos actions marketing.


Le micro contenu, le plus de votre stratégie éditoriale

 

 

Le micro contenu s’est développé en même temps que l’ascension du web mobile. Son point fort est qu’il se consomme rapidement, n’importe où n’importe quand. Il a envahi les réseaux sociaux et se voit massivement partagé selon sa pertinence. Dans le métro, une salle d’attente ou à la pause, il est toujours temps d’épargner au cerveau une oisiveté devenue rare depuis l’avènement des Smartphones.

Son intérêt se résume à un fait assez simple. Lorsqu’un contenu atteint 100 mots, 25 % du public a déjà été perdu, à partir de 300 mots c’est 40 %, 500 mots c’est 60 % et dès 1000 mots plus de 80 % des lecteurs sont passés à autre chose. Un micro contenu peut faire jusqu’à 150 mots. Mais attention, ce n’est pas la taille qui compte, c’est ce qu’il contient.

 

Un outil de promotion

Le micro contenu ayant plus de chance d’être lu, il devient un moyen puissant de promouvoir ses publications. Lorsqu’un article est créé sur un site ou un blog il est impératif de le relayer à travers un contenu court sur les réseaux sociaux.

L’attrait pour ce type d’informations croustillantes, aussi appelé snacking content, est en constante évolution. En quelques secondes, on sait tout de suite si le sujet nous intéresse. Il suffit de suivre le lien associé pour en savoir plus. Il s’adapte à un nombre infini de supports, les réseaux sociaux bien sûr, les forums, mais également sur des plateformes dédiées au micro contenu. Du fait de sa petitesse, il permet en quelques clics de le diffuser sur tout le web.

Pour mettre en avant ses articles de blog, un produit ou un service, c’est un excellent  moyen qui touche une large communauté de personnes.

 

Le micro contenu une aide de veille précieuse

Avec toutes les informations qui transitent sous cette forme, le micro contenu est une source inépuisable d’actualités. Tous les sujets sont couverts et les internautes sont nombreux à sillonner les plateformes à la recherche du « buzz » du moment. Dans tous les secteurs, c’est un outil pratique pour réaliser de la veille technologique.

 

Ludique et addictif

À ne pas négliger, car c’est ce qui le rend si populaire, le micro contenu  est « fun ». Bien souvent mis en valeur par des images-chocs, humoristiques ou détournées, il sait se faire désirer. Sa principale fonction est d’attirer l’œil. Ce qui ne l’empêche pas de livrer une réelle information. Bien au contraire, celle-ci fait partie intégrante du processus pour séduire votre public.

Le storytelling est un excellent moyen d’ajouter une touche d’originalité à vos contenus courts. Donnez-leur un sens, à travers une histoire récurrente, pour captiver les internautes et attirer des visiteurs sur votre site. Sachez donc enjoliver votre micro contenu dans une forme qui attise la curiosité et répond aux attentes de vos cibles.

 

les différentes formes du micro contenu

Même si le texte est un élément essentiel, il n’est pas l’unique élément à prendre en compte. Le contenu court peut prendre plusieurs formes. À condition de toujours livrer une information rapide, concise et un lien de redirection pour de plus amples détails.

 

Le micro contenu n’a pas la prétention de traiter un sujet en profondeur. Mais il est efficace pour susciter l’intérêt, tout en touchant un grand nombre de personnes. Du fait de son contenu plus court, il vous permet de multiplier votre présence sur la toile.

Pour autant, ce serait une erreur de négliger sa conception. Ne vous fiez pas à sa taille, son impact pourrait être bien plus grand que vous ne l’imaginez.