Traduction de sites web : passer le cap de la langue étrangère


Traduire son site web est un moyen idéal pour gagner en visibilité. Cela implique d’effectuer un travail de qualité si vous souhaitez attirer les clients étrangers.


Traduction de sites web : ouvrez-vous à l'international

 

 

Ça y est ! Vous avez décidé d’effectuer la traduction de votre site web pour vous ouvrir à l’international. Les bénéfices de cet investissement peuvent sembler évidents. Mais attention ! Traduire ne suffit pas. Un certain nombre de règles sont à respecter.

 

 

Objectif numéro un : augmenter ses parts de marché

 

La traduction de sites web est la clé pour mettre en avant vos produits et services à l’échelle internationale afin de s’attaquer à des marchés moins concurrentiels et d’élargir sa clientèle. Prenons un exemple parlant. Le site britannique ASOS a été traduit en huit langues pour livrer aujourd’hui plus de 200 pays. Il réalise 60 % de son chiffre d’affaires hors de ses frontières.  Etre présent à l’étranger est synonyme d’une hausse de son activité.

De plus, les acheteurs étrangers sont beaucoup moins sensibles à la saisonnalité. Les prix plus bas des périodes creuses leur permettent de réaliser des économies et les ventes subissent moins de fluctuation. Il peut également s’avérer rentable d’effectuer une traduction de sites web dans des langues pour lesquelles la concurrence est moindre en terme de référencement.

 

 

Traduction de sites web : s’adresser aux clients dans leur langue

 

Votre site doit être traduit dans la langue du pays ciblé afin d’être référencé et remonter dans les recherches effectuées par ses internautes. Mais quelques secondes suffisent pour se faire un avis sur un site. Est-il fiable ? Puis-je avoir confiance ? Est-ce que j’ai envie d’y rester ?

Il est donc crucial d’offrir à vos futurs clients une traduction de sites web dans un format compréhensible et attrayant, avec toutes les informations dont ils ont besoin. Les utilisateurs se sentiront d’avantage rassurés. En confiance, ils vous contacteront plus facilement et l’acte d’achat se fera naturellement.

 

 

Première étape : la localisation

 

Traduire ne suffit pas pour proposer son site web dans un autre pays. Il faut adapter vos coordonnées, vos horaires d’ouvertures, la monnaie, les conditions générales de ventes, le droit applicable et les frais de port.

C’est ce qu’on appelle en langage de traducteur la « localisation » du contenu. Elle n’a aucun bénéfice pour le SEO mais est primordiale d’un point de vue commercial.

 

 

Traduction et référencement SEO

 

Lors de la traduction de votre site web, si vous souhaitez être bien référencé par les moteurs de recherche du pays visé, il est impératif de réaliser une analyse des expressions relatives à votre activité. Cela sous-entend une étude approfondie des mots clés en fonction du marché et de la langue cible. En référencement, les termes utilisés varient d’un pays à un autre et une simple traduction est bien souvent erronée.

Une bonne traduction de sites web en langue étrangère prend également en compte la structure, les fonctions d’accessibilité, les spécifications techniques du code et des liens vers le site. Car les habitudes de navigation ne sont pas les même selon les pays et le contenu optimisé SEO doit conserver tous ses caractéristiques sans perdre sa valeur ajoutée.

 

 

Traduction de sites web : les bons points et les mauvais

 

Les DO :

  • Faites faire la traduction en langue maternelle par une personne compétente.
  • Chaque version du site doit avoir sa propre URL spécifiant la langue et le pays.
  • Les pages ne doivent pas comporter de textes de langues différentes, y compris dans les menus, afin que Google détermine correctement la langue utilisée.
  • le ciblage géographique via les Google Webmaster Tools (pour l’ensemble d’un domaine uniquement)

 

 

Les DON’T :

  • Ne pas créer de redirection automatique selon la langue du navigateur. Elle peut empêcher les moteurs de recherche de connaître toutes les versions de votre site.
  • Ne pas interdire l’indexation de différentes versions du site. Un même texte traduit en français et en anglais n’est pas considéré par Google comme du contenu dupliqué.
  • Eviter à tout prix la traduction automatique. Cela paraît évident, mais n’espérez pas arriver à une traduction de sites web acceptable avec de tels outils. Un site mal traduit fait fuir les internautes !