[Abécédaire] Q comme qualité de contenu


La qualité est aujourd’hui la condition sine qua none du bon fonctionnement d’un site web. L’internaute est en recherche permanente d’un contenu toujours plus percutant, utile et attrayant pour satisfaire sa soif de savoir et de productions originales.


q comme qualité

 

La qualité est aujourd’hui la condition sine qua none du bon fonctionnement d’un site web. L’internaute est en recherche permanente d’un contenu toujours plus percutant, utile et attrayant pour satisfaire sa soif de savoir et de productions originales.

 

A quoi sert un contenu de qualité ?

 

Un contenu de qualité sert en premier lieu au référencement de votre site. En effet, si vous utilisez la bonne structure, les mots clés percutants et des rétroliens de qualité, vous aurez franchi la première étape du contenu qualitatif. La deuxième composante de l’apport d’un tel contenu est la fidélisation. Si vos lecteurs aiment les contenus, ils vont à la fois être fidèles et devenir influenceur de votre site et attirer de nouveaux internautes !

 

Il y a donc uniquement des bons côtés à la rédaction d’un contenu de qualité, mais cette production n’est pas anodine et demande une implication certaine. Nous allons donc voir ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire quand vous créerez vos contenus.

 

Ce que vous devez faire afin de produire un contenu de qualité

 

Il faut tout d’abord hiérarchiser votre contenu de manière claire et efficace (voir notre article sur la hiérarchisation). Ainsi votre article aura la base d’un contenu de qualité, mais encore faut-il l’écrire ! Il faut ensuite créer une carte de site (ou sitemap) en pondérant l’importance de vos pages. En d’autres termes, plus la page est importante pour votre activité ou votre référencement, plus les liens que vous mettrez en place pointeront vers celle-ci.

 

Il est inutile de rappeler que votre contenu se doit d’être particulièrement utile ou créatif afin d’inciter votre lecteur à devenir un ambassadeur de votre site. La qualité dépendra donc non seulement de l’efficacité de votre stratégie éditoriale mais aussi, bien entendu, de la qualité ressentie par votre lecteur.

 

Il faut aussi estimer quels sont les mots clés les plus recherchés sur Google pour le contenu que vous allez proposer. Pour ce faire le gestionnaire de mots clés d’Adwords est l’outil parfait, vous permettant d’estimer les volumes de recherches chaque mois ainsi que la concurrence sur les mots clés sur lesquels vous voudrez vous positionner. Quand ceci sera fait, essayez d’utiliser les mêmes termes sur votre site tant que faire se peut.

 

Enfin vérifiez bien le code HTML de votre page, l’erreur est l’ennemie du référencement. Be sharp !

 

Ce que vous ne devez absolument pas faire pour proposer un contenu de qualité

 

S’il y a quelque chose qu’un robot Google déteste, c’est bien de tomber sur un lien ne menant nulle part ! Par conséquent la première chose à faire quand vous construisez votre contenu est de vérifier les liens que vous y insérez. Au-delà de ça, si vous supprimez une de vos pages, il sera impératif d’enlever tous les liens pointant vers celle-ci… Au risque de vous faire déréférencer !

 

N’oubliez pas bien sûr, est-il utile de le rappeler, de bien vous relire et d’éviter toute faute de grammaire, d’orthographe, de conjugaison… Vos lecteurs seront pour la plupart très sensibles à ces problématiques et hésiteront clairement à vous conseiller auprès de leurs cercles d’influence si vous rédigez particulièrement mal !

 

Il y a une autre chose que les lecteurs abhorrent : les ads (ou bannières publicitaires). Si votre blog ou votre site est rempli de pop-up en tous genres et petites annonces, ils passeront vite leur chemin. Si vous ne pouvez pas vous passer de publicité, limitez-la à un seul encart pour ne pas que votre lecteur vous quitte prématurément. Le taux de rebond sera en effet une composante importante de la qualité de votre contenu pour Google.

 

Enfin, ne commettez surtout pas l’erreur d’avoir du contenu dupliqué sur votre site. Certains pourraient penser que copier son propre contenu dupliquerait aussi le référencement et ils se tromperaient. Si Google trouve deux articles identiques sur le même site web, Google déréférence, c’est aussi simple que ça.

 

Si tout ceci vous semble un peu trop compliqué à mettre en place et que votre agenda ne vous le permet pas ? Alors le plus simple est encore d’externaliser votre stratégie de contenus ainsi que sa création.