Long et micro contenu : le deathmatch


Quelle longueur entre long et micro contenu devez-vous choisir pour votre site internet ? Cet article peut vous rendre heureux !


micro contenu

 

 

Vous êtes nombreux à vous demander lors de la définition de votre stratégie de Blogging quel type de longueur de contenu adopter. Il est vrai que ce calibrage fait partie intégrante de votre charte éditoriale et se doit d’être clairement fixé très tôt pour s’insérer dans votre image.

 

Lequel est le meilleur dans votre cas ? Réponses ci-dessous.

 

Le micro contenu : format réseaux sociaux

 

Nous allons commencer par dire que le micro contenu n’est, justement, pas connu pour sa densité. En effet, il comprend tout ce qui va être memes, photos avec texte, vines (rip)…

 

Nous sommes donc ici face à un contenu très facilement consommable, partageable et oubliable. On adressera donc naturellement celui-ci aux réseaux sociaux : les photos virales sur Instagram, feu les vines sur twitter etc. L’unique but de ce format est donc d’être viral. Autrement dit, si vos clients et leads sont des professionnels de l’automobile il n’est pas du tout conseillé.

 

Le long contenu : pour les pros

 

S’il y a un mot qui revient souvent sur ce que doit apporter votre contenu long (articles principalement) c’est bien l’expertise qu’ils sont censés démontrer. De plus, ils ont un objectif clair de référencement étant donné que l’algorithme Google accorde une grande importance aux textes de votre site.

 

Il est donc clairement établi que ce type de contenu servira à faire valoir vos qualités dans votre secteur d’activité ainsi qu’à mettre en place votre stratégie d’inbound marketing.

 

Cependant, il n’est pas conseillé d’allonger vos articles artificiellement. En effet, si votre texte compte pour beaucoup dans le référencement de votre site, un taux de rebond important et une mauvaise notation de vos articles peuvent aussi grandement vous desservir…

 

Pour résumer : si votre clientèle est jeune, btoc et extrêmement sensible aux codes des réseaux sociaux et à la viralité, choisissez l’option du micro contenu. Dans le cas d’une clientèle plus professionnelle et sérieuse, optez pour l’option B.

 

Ces autres articles devraient vous plaire :